Contactez Moi

Réseaux Sociaux

  • Grey Facebook Icon
  • Grey YouTube Icon

Tous droits Réservés

 - Sophie Marot 2017 -

Website créé par Olivia Sinet

Apprendre à se laisser porter

November 13, 2016

 

Me voilà devant mon clavier, dans l’intention d’écrire un nouvel article et je me sens comme un poisson au milieu de l’océan… que puis-je vous raconter aujourd’hui ? J’ai envie de vous écrire, pour continuer à vous inspirer, pour que vous ne vous endormiez pas, car vivre en conscience demande une pratique régulière, pour ne pas se perdre !

 

Mais par quoi commencer ? De quoi parler ? Qu’est-ce-que je peux vous apporter ?

 

Je suis un poisson, qui nage entre deux eaux dans un océan si grand, si vaste, si infini, que cela me paraît impossible de vous délivrer un message qui résonne… et pourtant, au fond de moi je sens cette furieuse nécessité de vous conter cette même immensité, ce même grand tout, cette même vastitude  qui m’enveloppe, et qui me porte…

 

Alors je me dis :
-"Et si tu accueillais ce grand flou, cette confusion, et si tu te laissais porter par elle, comme le font si bien tous les poissons ?"

 

 Ben oui tiens !  Et Hop, je me rappelle, soudain,  qu’il y a encore peu de temps, j’étais plutôt un poisson rouge dans son bocal, qui tournait en rond, et répétait sans cesse les mêmes schémas, les mêmes expériences frustrantes et insatisfaisantes.

 

Au fond de moi j’ai toujours été ce poisson dans l’océan, mais que voulez-vous ? Je me sentais noyée dans cette immensité : pas de repère, pas de début, ni de fin !!!!!
Alors je me suis construit un bocal autour de moi pour me créer mes propres limites et me rassurer devant cette vertigineuse ouverture des possibles. Je me suis contrainte à rentrer dans un moule, qui me paraissait beaucoup plus accessible que cet infini où il m’était impossible de trouver ma place.

 

J’ai fait de mon mieux pour paraître savoir ce que je voulais faire de ma vie, j’ai fait de mon mieux pour ne pas montrer cette vastitude qui me suivait et m’effrayait. J’ai fait de mon mieux pour rentrer dans les cases, tout en ayant l’impression de faire mes propres choix, car il était important que je reste un électron libre parmi tous ces gens qui avaient l’air de savoir si bien où aller, qui avaient l’air d’avoir un chemin tout tracé, des talents bien dessinés, et un plan de vie bien défini ! J’ai fait de mon mieux pour garder ma prestance, et ne pas montrer à quel point je me sentais paumée et complètement dépassée…envieuse de tous ces gens qui pouvaient se focaliser sur une passion, un métier, une envie, un partenaire, une ville, un style de fringue…

 

J’ai fait de mon mieux et j’ai réussi à me persuader que je savais ce que j’allais faire de ma vie, je me suis calquée sur la majorité et je me suis engouffrée dans le bocal social : un métier, un homme, un appart’, des loisirs, des amis et en avant Guingamp !

 

Nage petit poisson dans cette espace clos, où à chaque tour accompli, tu oublies que cette vie n’est qu’une infime partie de ce que l’Univers pourrait t’offrir !

 

Et j’ai tourné, tourné, tourné ! Jusqu’à en avoir le tournis, à tournicoter, dans cet espace confiné, où tout le monde semblait se sentir libre et bien en vie !

 

J’en ai eu la nausée, de cet environnement cloisonné, où tout semblait se figer, où tout espoir nous était ôté, où tout semblait basé sur des généralités : un temps donné, un diplôme décerné, une bague au doigt passée, une famille créée, de l’argent gagné, un travail acharné, une épargne bien gérée,  une retraite bien méritée pour une vie de soucis et une mort sans bruit.

 

Et j’ai perdu pied, même pas besoin de l’infiniment grand pour me noyer, au sein même de mon bocal, impossible de trouver ma place !

 

Je me sentais prisonnière d’un quotidien basé sur la peur de vivre, de perdre, d’échouer, de manquer, d’être sanctionné, censuré, blâmé, abandonné, marginalisé.

 

L’eau de mon  bocal, venait à manquer d’oxygène, j’asphyxiais ! Mes propres limites étaient en train de me couper du lien à la vie : LE Grand Tout m’appelait !  Ce fameux Grand Tout qui me faisait si peur et que j’ai par tous les moyens tenté de nier, d’effacer, d’éviter.

 

Le choix était clair, soit je persistais à m’adapter à cet environnement hostile, soit je sautais de l’autre côté pour atterrir dans cet océan sans fin et sans limite.

 

-« Mieux vaut une vie d’errance que de mourir ici ! Je saute, et pis on verra après ! Je ne peux pas rester ici, ce n’est pas ça la vie ! Je me suis fourvoyée, trompée, menti toutes ces années, cela suffit ! Il est temps d’oser, et de transformer le Risque en Chance. »

 

Et j’ai sauté en plein milieu de mon océan…

 

j’en étais au même point qu’avant d’être rentrée dans mon bocal.

 

Je ne savais toujours pas où j’allais, comment, pourquoi, dans quel but, mais j’avais une chose en plus : l’expérience d’un bout de vie au sein d’un système social à bout de souffle, qui tournait en rond et était en train d’essorer, vider, anesthésier toute forme de vie,  en se focalisant sur les sentiments de peurs et le besoin de tout  séparer, diviser, isoler. Un monde de dualité.

 

Cette épreuve m’avait assommée, alors je ne pouvais que me laisser porter par le courant de mon océan…Et c’est au cœur même de ma vastitude, là où je ne pouvais plus rien maîtriser, contrôler, règlementer, que je me suis connectée à quelque chose de plus grand que moi et que j’ai appris à avoir la Foi ! Car quand il est question de lâcher sans savoir où cela va vous mener, il faut en avoir de la Foi en soi et en la vie !

 

Et c’est au sein même de cette espace infini, que j’ai appris à écouter la vie et que j’ai compris qu’elle me soutenait à chaque instant, et que dans toute sa bienveillance, elle me laissait libre de choisir ma manière de percevoir le monde : avec les yeux de la Peur ou ceux de l’Amour.

 

Dans mon bocal, bien délimité, je venais d’expérimenter la Peur :

  • Quelles leçons en tirais-je ?

  • Comment cela résonnait en moi ?

  • Etait-ce juste ou pas pour moi ?

"NON, NON, NON, assurément NON !"

 

Alors, il est temps d’expérimenter l’Amour ! Vogue petit poisson, et soit conscient que les seules lois qui régissent cet Univers sont l’Amour, la Reliance, l’Unicité, l’Effet Miroir et les lois d’Attraction.

 

Pouah ! Rien que ça ! Et bien allons-y…Voguons ! Et je me suis laissée emportée, sans savoir où j’allais, sans savoir ce qui se tramait, sans savoir comment cela finirait…au début la peur me talonnait, et ne perdait pas une occasion de m’envelopper de doutes, de questions, de reproches, ses tentatives étaient malines, mais toujours sur mon chemin, se présentait, une personne, un écrit, une synchronicité qui me rappelaient de garder la Foi et de rester centré sur mon cœur, seule et unique porte d’accès à l’Amour.

 

 

Le courant m’envoya dans mes profondeurs, pour me connecter à mes émotions, mes visions du monde, mes croyances, mon inconscient… Je traversai des eaux peu engageantes et vraiment terrifiantes… d’où je sortais lessivée, rincée, mais plus légère et régénérée.

 

 

 

Alors je me sentais remontée à la surface, et je pouvais profiter avec plus de conscience des bienfaits de cette lumière retrouvée. L’avenir m’angoissait de moins en moins, j’arrivais à profiter du moment présent, et je m’autorisais à sauter au-dessus de la surface, je slalomais entre les algues, les rochers, je bullais, reprenais ma course effrénée, avec l’envie chaque jour plus intense  de découvrir ce monde infini plein de surprise et d’inattendu.

 

Tiens !? Cette immensité deviendrait-elle une alliée ?

 

Assurément !

 

Régulièrement je pars explorer le fond de l’eau volontairement ou involontairement selon la force du courant, puis je remonte, parfois je reste entre 2 eaux, un peu perdue, embrouillée, déboussolée, dans ces moments-là, difficile d’avoir la foi, d’être connectée, mais cela fait aussi partie du chemin et rien ne dure jamais au final ! Alors ces périodes d’errance sont aussi une façon d’apprendre à accueillir le nébuleux, le « je ne sais vraiment pas » !

 

Astrologiquement parlant, tout ce que je viens de vous conter depuis le début de cet article, s’interprète par la configuration suivante : je suis Lion,  Ascendant Poisson et mon Milieu du Ciel en Sagittaire est conjoint à Neptune.

 

Mais qu’est-ce-que cela veut donc dire tout ce charabia ?

 

L’Ascendant et le Milieu du Ciel sont 2 des angles d’un thème natal, qui nous indiquent : pour l’Ascendant la manière dont on se perçoit, notre personnalité, cette façon spontanée de répondre, de réagir à quelque chose de nouveau.

 

Pour le Milieu du ciel, notre Pouvoir social, notre manière de prendre notre place, notre vocation professionnelle, celle que l’on se choisit.

 

Conjoint signifie « collé à », ici Neptune est donc collé à mon Milieu du Ciel.

 

Mon Soleil est en Lion, mon Ascendant se situe dans le signe du Poisson  et mon Milieu du Ciel dans le Signe du Sagittaire : ces 3 signes ont des caractéristiques, une énergie qui vont venir me colorer, émaner de moi à mon insu, inconsciemment, de manière naturelle.

 

Je peux très bien vivre sans jamais en prendre conscience et cela ne m’empêchera pas de vivre une vie heureuse et épanouie, ou chargée de frustration et d’incompréhension.

 

Et en même temps, le fait d’en avoir connaissance, me donne un avantage : c’est que je peux apprendre tout au long de ma vie à utiliser ces énergies qui sont à ma disposition.

 

C’est quoi l’intérêt ? et bien je vous dirais que selon moi, c’est cela mettre de la conscience, car tout ce qui est mis en lumière n’est plus inconscient, caché.

 

Et quel gain de temps ! Et quel bonheur que de mettre du sens !

 

  Donc ces éléments astrologiques viennent me dire que : je perçois et je débute les choses nouvelles dans ma vie avec l’énergie du Poisson, connecté à son ressenti, qui écoute son inspiration, qui a conscience de la globalité du Zodiaque : étant le dernier signes d’entre eux, il bénéficie de la construction des 11 autres signes avant lui et se sent faire partie de la fin d’un cycle et du début d’un autre. ça c’est en bien vécu ! En mal vécu c’est flou, c’est le brouillard, on doute, on se laisse influencer facilement, on peut vouloir fuir les réalités d’un monde qui nous paraissent bien décalées et parfois bien déprimantes. Le poids de la fatalité prend alors le dessus sur la Foi en l'Humanité. 

 

 

 Je prends ma place avec l'énergie du Sagittaire et son besoin de comprendre le sens de la vie, motivée par la poursuite d'un Idéal, où la présence d'une dimension spirituelle est fondamentale, avec Neptune. J'aime partir en quête de nouveaux concepts, idées philosophiques et spirituelles, pour continuer à élargir mes connaissances, aller plus loin, expérimenter pour ensuite les transmettre et participer à l'expansion des consciences.

 

 

Ces énergies soutiennent mon Soleil Lion, et m'aident à affirmer mon Identité, et à irradier ma lumière depuis mon Centre, en écoutant les élans de mon coeur, et en déployant ma créativité dans le quotidien au service des autres.

 

 

Mais de le savoir, ne suffit pas ! Ce n’est pas magique ! Encore faut-il l’expérimenter dans son quotidien, l’avoir vécu dans son corps, pour se l’approprier non pas avec l’Ego, mais au plus profond de son Être.

 

La première fois que quelqu’un m’a interprété mon thème, c’était en 2012. Depuis, tous les ans je fais ce qu’on appelle une Révolution Solaire, l’interprétation des énergies présentes dans ma carte du ciel, de date anniversaire à date anniversaire. Depuis mon retour du Pérou je me forme à l’Astrologie…

 

Nous sommes en 2016, et je commence tout juste à saisir, ce que les astres me révèlent sur mon ciel intérieur depuis 4 ans. Je commence à le toucher du doigt et à le vivre intérieurement, sans y mettre de mental ou d’Ego, je le vis à l’intérieur de moi !

 

Depuis 2012, je me suis engagée à mettre de la conscience, de la lumière, sur ce que je vis au quotidien, pour ne plus subir, mais agir dans l’intention de sortir de mes conditionnements, croyances, visions du monde, paradigmes, qui me coupent de mon Essence profonde.

 

L'astrologie est un des nombreux outils qui nous aident à mieux cerner ce qui se jouent dans nos vies et à mettre du sens.

 

Je vous le répète souvent dans mes écrits ou vidéos, rien ne vient de l’extérieur, tout se créé à partir de l’intérieur.

 

Quand vous êtes alignés avec votre force intérieure, alors s’installe en vous une paix profonde et sans limite.

Vous vous nourrissez depuis votre source, vous n’êtes plus divisé, mais unifié ! Vous n’êtes plus dans cette attente que quelqu’un ou quelque chose viennent donner du sens ou de la valeur à ce que vous êtes, vous connaissez votre valeur !

 

Plus vous faites connaissance avec vous-même et plus vous apprenez à vous respecter, à vous écouter. Vous ne vous laissez plus influencer par le monde qui vous entoure, vous êtes en accord avec vous-même et de ce fait, toute votre vie se met au diapason de cette belle et sincère vibration qui se dégage de votre personne.

 

Et vous voilà encouragé à vous laisser porter par le courant de votre océan !

 

 

Se laisser porter ce n’est pas rien faire, car le poisson bouge toujours ses nageoires et sa queue pour avancer, il reste en mouvement  et va dans le sens du courant et non à contre sens. Ainsi il s’épuise moins vite et utilise l’énergie qui est à sa disposition pour le soutenir et le guider.

 

Se laisser porter c’est accepter qu’il n’est pas nécessaire d’avoir tous les éléments en main pour avancer, et que les choses s’éclairciront sur le chemin, au moment le plus opportun.

 

Se laisser porter, c’est faire confiance en sa créativité, car avec elle, tout obstacle devient un jeu, une énigme à élucider, pour continuer d’avancer et ne pas rester bloquer.

 

Se laisser porter, c’est accepter la dissolution de son Ego, pour s’ouvrir à une conscience bien plus vaste et illimitée.

Se laisser porter c’est oser écouter son ressenti, qui se manifeste par le biais de notre petite voix.

Oh ! Comme elle porte bien son nom, celle-là : si petite qu’il faut être attentif pour pouvoir l’entendre.

 

 Car en bruit de fond nous avons,  Pensouillard le hamster qui tourne en boucle, et ça couine et ça grince! Difficile de laisser la petite voix passer à travers ce filtre sonore bien rôdé de Pensouillard !

 

Pourtant c’est bien notre petite voix qui nous fait dire « je le savais ! J’aurais dû m’écouter ! »

 

Alors si aujourd’hui, vous vous sentez prisonnier d’un quotidien qui vous limite, vous asphyxie, regardez ce qui vous effraie le plus !

 

De quoi avez-vous peur ? Qu’est-ce-qui vous limite ?

  • Un besoin de sécurité matérielle, sentimentale, relationnelle, identitaire ?

  • Une peur de manquer, d’échouer, de perdre quelque chose ou quelqu’un ?

  • Une tendance à absorber le mal-être du monde, et cette sensation de porter tous les malheurs sur vos épaules ?

  • Votre fatalisme ? Votre optimisme exacerbé ?

  • Votre capacité à vous sacrifier pour les autres ?

 

 

Il y a une histoire amérindienne, qui dit ceci : Imaginez deux loups à vos côtés, à votre gauche se trouve le Loup de Haine, à votre droite, le Loup d’Amour. Ils vous suivent constamment. Lequel décidez-vous de nourrir ?

 

VOUS AVEZ LE CHOIX !
TOUJOURS !

 

En ces temps mouvementés, un conseil mes chères grenouilles, plus que jamais gardez la Foi ! Plus que jamais partez à la conquête de votre sécurité intérieure, ancrez-vous à notre Terre Mère, qui elle aussi, subit de grande transformation, de grande mutation.

 

Nous sommes au cœur de ce grand changement, qui nous demande une vigilance de chaque instant pour rester centré et connecté à l’Amour.

 

Laissez-vous porter par le courant de la vie, qui nous demande de nous dépouiller de nos vieux oripeaux, de nos vieilles croyances, de nos visions du monde archaïques.

 

Oui tout ce sur quoi nous avons bâti notre société est obsolète ! Que nous le voulions ou non, c’est un fait !

 

Alors il est temps de faire appel au courage du poisson, pour se laisser porter par le vent de nouveauté du Verseau, et d’accueillir les changements de rythmes brusques, les revirements, les surprises, le chaos, comme de belles opportunités de transgresser les structures figées de notre société en oeuvrant avec sa conscience, ses valeurs intérieures, le collectif.

 

Ne fuyez pas cette réalité qui au premier abord peut apparaître bien mal en point, et franchement désespérée et désespérante ! Apprenez à regarder au-delà des apparences : Il nous est offert l’opportunité d’évoluer vers une nouvelle dimension de l’être et de l’humanité.

 

Nagez avec le courant, il va vous nettoyer de vos émotions négatives, de vos mémoires anciennes, bien trop lourdes et encombrantes. Plus vous vous laissez-porter, plus vous allez vous alléger.

 

Faites confiance, même si vous ne savez pas où cela va vous menez !

 

Vous êtes en pleine expérimentation du processus de la Foi.

 

* Pour mieux comprendre la signification des signes du zodiaque, cliquez ici

** Et ci-dessous, une vidéo qui vous parle du comment l'interprétation de votre thème natal peut vous aider à mieux vous connaître et à devenir le metteur en scène de votre vie !

 

 

 Sophie Marot – Accompagnement dans la traversée de votre changement –

Pour en savoir plus: cliquez ici !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Blog

Autres Articles

Cet accouchement que j'idéalisais tant !

December 13, 2017

1/10
Please reload

Archive
Please reload

Follow Me
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Pinterest Icon
  • Grey Instagram Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now