Contactez Moi

Réseaux Sociaux

  • Grey Facebook Icon
  • Grey YouTube Icon

Tous droits Réservés

 - Sophie Marot 2017 -

Website créé par Olivia Sinet

De l'absence de soi à la présence à soi

August 15, 2016

 

Tous les jours nous nourrissons notre corps physique, nous brossons les dents, nous coiffons, nous maquillons, nous rasons… Nous prenons le temps d’aller nous acheter un nouveau vêtement, une paire de chaussure qui va avec notre ensemble, ce bijou qui met en valeur notre décolleté, ou cet accessoire à la mode qui nous rend original. Nous allons chez le coiffeur, l’esthéticienne, à la salle de sport pour sculpter notre corps… Nous prenons soin de ce qui se voit à l’extérieur.

 

Et à l’intérieur alors ? Qu’en est-il ? Combien de fois par jour prenons-nous le temps de nous aimer, de nous accueillir dans notre entièreté ? D’écouter nos peines, nos joies, nos doutes, avec bienveillance ? Combien de temps passons-nous à nous estimer, à nous féliciter ? Combien de fois par jour allons-nous visiter cet espace à l’intérieur de nous, pour prendre le temps d’observer ce qui est présent ?

 

De l’absence de soi à la présence à soi il n’y a qu’un pas à franchir, celui de la conscience. Embarquez-vous avec moi le temps de cet article !

 

On créé à partir de l'intérieur, rien ne vient de l'extérieur !

 

Cette phrase je l’ai souvent entendu au cours de stage de développement personnel et en formation. Et j’adhérais vraiment à l’idée, sans pour autant en saisir le sens véritable, car je ne l’avais pas encore intégrée dans mon corps. Elle est restée longtemps sur le plan mental, celui qui rationalise et explique tout, celui qui comprend les choses, mais ne les a pas encore vécues. A ce niveau-là cela reste un concept, ni plus ni moins.

 

Car nous avons créé un monde où si nous le choisissons, nos désirs peuvent être assouvis en un clic sur internet ou  en un saut au supermarché du coin. Avoir tout, tout de suite, telle est notre devise ! Surtout ne pas créer le manque !

 

Tout ceci vient nourrir la croyance que c’est en allant chercher à l’extérieur de nous que nous allons nous épanouir, nous construire, devenir quelqu’un…

 

Et pourtant force est de constater, que cette course frénétique à vouloir remplir nos frigos, nos armoires, nos cerveaux, génère malgré tout une sensation de vide, qui demande à être rempli sans cesse, tel un puits sans fond !

 

Et tout ça parce que nous vivons à coté de nous-même !

 

« Sans possession, succès, renommée, qui êtes-vous ? Vous ne le savez pas. »

-Osho-

 

 

Un jour une amie me dit : « J’attends que ça passe, en espérant que ça vienne ! » et oui sauf que la présence à soi ça se cultive !  C’est une hygiène de vie, tout comme se laver les dents. Cela demande de la discipline.

 

Alors combien de temps encore allons-nous rester aux abonnés absents de nous-même ?????!

 

Je vous le demande ! Car le choix nous l’avons tous !

 

Longtemps j’ai « compris » l’idée que rien ne vient de l’extérieur, mais concrètement comment fait-on pour créé à partir de l’intérieur ? That is the coueshtionne ! et voici un début de réponse...

 

Devenir son propre joaillier

 

 

J’aime à comparer notre intérieur à un diamant brut : la présence à soi permet de le polir jour après jour, nous devenons notre joaillier intérieur : chaque facette que nous façonnons, nous révèle un éclat unique dont l'ensemble formera un rayonnement venu de l'intérieur qui alors, jaillira à l'extérieur.

 

Si vous ne prenez pas soin de votre diamant, il restera à son état brut, terne, trouble, rugueux, cela ne l’empêche aucunement d’être beau, et en même temps il ne montre pas tout son potentiel. Il va rayonner mais beaucoup moins loin, avec moins d’éclat.

 

Et nous attirons ce que nous émettons. La loi d’attraction. Les évènements extérieurs reflètent ce que nous vivons à l’intérieur.

 

Si je ne me respecte pas, et ne me trouve pas à la hauteur au fond de moi, je vibre à une certaine fréquence qui va attirer à moi  les situations en accord avec ce que j’émane. Dans mon article « Utiliser la crise pour trouver sa place », j’y évoque une expérience personnelle qui illustre parfaitement cette notion.

 

D’où l’importance d’aller se connecter quotidiennement à cet espace à l’intérieur de vous, celui qui sait ce qui est bon et juste pour vous, celui qui vous permet de manifester ce que vous êtes avec authenticité. Car en vous octroyant ce moment d’intimité et d’écoute avec vous-même, vous ne laissez plus le pouvoir aux évènements extérieurs, vous vous autorisez à utiliser votre pouvoir personnel. C’est à partir de lui que vous choisissez de créer votre vie, en faisant appel à votre libre-arbitre !

 

Le pouvoir de l’inconscient

 

J’ai longtemps cru être libre de mes choix  jusqu’au jour où une astrologue m’interprète mon thème natal pour que je réalise le pouvoir de mon inconscient sur ma vie ! Un thème numérologique par-dessus tout ça, et une lecture de mon profil ennéagramme sont venus appuyer cette découverte, et ont fini de faire tomber le masque !

 

L’avantage c’est que quand une partie de notre inconscient est mis en lumière, nous ne pouvons plus faire comme avant. Notre comportement nous saute à la figure et provoque une envie de changer immédiate pour cesser d’attirer ces situations qui nous paraissent alors insupportables !

 

Il est important de savoir qu’entre le moment où un comportement inconscient est débusqué et celui de la transformation véritable à l’intérieur de nous, il se passe du temps. Car souvent ces comportements ont été engrammés dans nos cellules depuis l’enfance. Quand vous faites une prise de conscience, cela se passe d’abord sur le plan mental, si vous en restez-là cela ne suffit pas.

 

Par exemple : j’ai compris que j’attire à moi des gens et des situations qui ne me respectent pas parce que au fond de moi je ne me reconnais pas à ma juste valeur. Ok j’ai compris, super, génial ! Et donc, maintenant que j’ai compris cela ne devrait plus se reproduire, n’est-ce-pas ?!  ERREUR !

 

Car comme par hasard malgré la prise de conscience, je continue à attirer ces mêmes situations, encore et toujours, et elles deviennent de plus en plus dérangeantes, me mettent en colère, génèrent de la frustration, parce que je ne comprends pas pourquoi cela ne change pas, alors que j’ai compris bon sang ! c’est bon là je me vois faire !

 

Oui j’ai compris. Sur le plan mental. Ors il faut le temps de l’intégrer dans mon corps, avec mes sensations, mes émotions, ressentir à l’intérieur ce que ces situations viennent réveiller comme blessures qui demandent de l’attention et de la bienveillance pour guérir.

 

Le processus de guérison demande une grande présence à soi, car c’est ainsi que vous allez traverser en conscience le changement et la transformation demandée pour votre évolution, pour poursuivre votre chemin et incarner votre mission en toute liberté !

 

Les 3 ingrédients indispensable à la présence à soi

  • Ingrédient N°1 : la discipline

Nous vivons dans un monde où nous prônons le : maigrir sans effort, avoir des abdos sans effort, gagner de l’argent sans effort, avoir du succès sans effort, être heureux sans effort, bâtir une vie sans effort, manger sans effort. Ici, plus de place au temps, aux cycles, aux saisons. L’accessibilité à tout, toute l’année, nous rend dépendant de l’extérieur, déconnecté du rythme de la vie.

 

Ors la présence à soi requiert une discipline nécessaire à l’intégration d’une prise de conscience. Elle est la condition Sine Qua Non de notre transformation intérieure profonde et durable.

 

La présence à soi commence par se mettre au diapason avec ses valeurs. Si j’ai une valeur écologique et que je ne participe pas au tri sélectif et que en plus de ça je me permets de dire « les gens ne respectent plus rien » en voyant une bouteille de plastique sur la plage : qui je suis pour me permettre de dire ça alors que moi-même je ne l’applique pas dans ma vie ?!

 

Nous créons le monde à notre image, nous faisons parti de ce tout. Chacun d’entre nous par sa vibration participe à la vibration du monde ! Alors, avant de critiquer l’autre, balayons devant notre porte et devenons cohérents en commençant par nous.

 

Etre en accord avec ses valeurs demande de la discipline, tout comme s’accorder du temps pour se recentrer, méditer, prier, faire du sport, cuisiner, jardiner… au début nous devons nous astreindre à être attentif à soi, car ce n’est pas encore devenu une habitude, un rituel faisant partie intégrante de notre hygiène de vie. Personne ne nous a appris à être présent à soi. Et comme tout apprentissage, au début c’est long et difficile, cela demande des efforts, de la concentration, et au fur et à mesure les choses se placent avec plus de fluidité.

  • Ingrédient N°2 : la confiance dans le processus

Ce qui m’amène à ce 2ème ingrédient essentiel à la présence à soi : la confiance dans le processus.

 

Car notre mental habitué à l’instantanéité, à l’assouvissement immédiat de ses désirs, ne supporte pas de ne pas voir de résultat concret.

 

Sauf que la présence à soi c’est justement ne rien attendre et laisser être ce qui est là, à cet instant

 

« Méditer n’est rien que créer une situation dans laquelle le mental a de moins en moins de choses à faire »

-Osho-

 

 

Ne pas chercher à maîtriser cet espace intérieur qui vibre en vous, c’est vous laisser porter par ce flux intérieur, cette guidance qui sait, non pas avec le cerveau mais avec le cœur !

 

« La sagesse arrive grâce à la rencontre du cœur et de l’intellect »

-Osho-

 

 

Soyez certain que tout est parfait. Après une prise de conscience, si vous choisissez de rester présent à vous alors attendez-vous à entendre tourner Pensouillard le hamster dans votre tête

 

 

Ne laissez pas tourner Pensouillard en roue libre, car c’est une partie de vous qui a peur et demande d’être rassurée.

 

Prenez-le en compte pour ne pas lui donner trop d'importance, ne le laissez pas occupez toute la place. Faites confiance au processus, la vie vous veut du bien et acceptez que cela n’aille pas aussi vite que prévu, que les choses prennent le temps de se mettre en place, car elles ont besoin de maturer avant de germer et de pousser.

 

Dans ces moments de doutes et de peur la question à se poser est celle-ci : que puis-je mettre en place dans ma vie, qui aille dans le sens de mon projet et rester en cohérence avec qui je suis ?

 

La véritable transformation se fait dans le creuset de notre intimité, dans le silence et la subtilité. A vouloir aller vite nous rendons nos fondations friables et instables. Alors si nous voulons créer dans la durée, du beau, du vrai, de l’authentique et irradier notre lumière intérieure, restons présent à nous-même avec bienveillance et confiance dans le processus de guérison que nous avons choisi de traverser en conscience.

 

Et n'oubliez pas de demander à l'univers ce que vous voulez, si vous ne vous manifestez pas, personne ne le fera à votre place, et là-haut ils ne se permettront pas d'agir sans votre accord.

  • Ingrédient N°3 : l’amour véritable

L'ingrédient qui alchimise le tout : l’amour véritable,  divin ou universel peut importe le nom que nous lui donnons.

 

« Une fois que vous devenez amour, un monde totalement nouveau s’ouvre à vous, un monde sans aucune limite »

-Osho-

 

Avant toute chose, il est important de différencier l’amour affectif de l’amour divin.

 

 L'AMOUR AFFECTIF :

Un lien

Dépendance affective

Besoin de plaire

Oubli de soi

Linéaire

Connecte à des blessures : rejet, trahison, abandon, humiliation

 

 

L'AMOUR DIVIN

Un état

Liberté

Aucune attente

Vibration, force

Vertical

Permet de s'affirmer, d'oser être soi, solidité intérieure

 

 

Dans la présence à soi c’est d’abord l’amour pour soi qui importe. Car si vous ne vous aimez pas alors comment pouvez-vous distribuer cet amour au monde ?

 

Nous avons souvent la fâcheuse tendance à croire que nous aimons l’autre parce que nous l’embrassons, lui répétons que nous l’aimons, lui offrons des cadeaux, passons du temps avec lui, le caressons, le prenons dans nos bras.

 

Et pourtant si à l’intérieur de vous votre puits d’amour est un puits sans fond, alors ce que vous croyez être de l’amour est une dépendance à quelque chose d’extérieur à vous. Inconsciemment, vibratoirement, vous demandez à l’autre de venir remplir ce puits sans fond de tout cet amour que vous ne vous donnez pas ! et bien évidemment ce puits étant sans fond, il demande sans cesse d’être rempli, rien ne lui suffit ! Trouvez-vous cela juste ?

 

Derrière ce semblant d’amour vous attendez quelque chose en retour, vous cherchez à être aimé à tout prix, c’est donnant/donnant et si l’autre ne répond pas à cet amour de la même manière alors là vous ne comprenez plus ! Vous souffrez, vous vous sentez blessés… nous sommes loin de l’amour véritable qui lui se vit sans aucune attente, il nous rend libre, et nous connecte à une force intérieure qui nous élève. Cet amour est exponentiel il est contagieux ! C’est un état d’être.

 

Aimez-vous sans attente, vous êtes le meilleur amoureux pour vous-même ! Combien de fois par jour, vous prenez-vous dans vos bras, vous caressez-vous, vous répétez-vous que vous vous aimez, vous offrez-vous des cadeaux, vous félicitez-vous ? Commencez par vous d’abord.

 

 En étant présent à vous-même, en façonnant votre diamant intérieur, vous consolidez le fond de votre puits, vous rebouchez les fissures, les trous et ainsi vous allez pouvoir remplir votre puits d’amour, sans que plus rien ne s’écoule à l’extérieur, plus de fuite ni de dégâts des eaux, vous êtes en pleine possession de votre force intérieure. Vous avez de quoi vous abreuver tous les jours de ce potentiel intérieur, rien ni personne ne peut vous le pomper.

 

Une fois ce puits bien rempli, et bien colmaté, vous allez pouvoir choisir d’irriguer les terres alentours de votre amour ! Et ainsi participez en conscience avec votre rayonnement propre à l’évolution du monde ! c’est dans cette unicité retrouvée que vous allez pouvoir vous relier au grand tout !

 

Changez votre regard

 

Ne le tournez plus à l’extérieur : il faut que, je dois, et si il le prenait mal, que dois-je faire, ce n’est pas comme ça que ça se passe,  il ne va pas comprendre, souffrir, avoir de la peine, je vais me retrouver seul, plus personne sur qui compter, m’appuyer…

 

Mais tournez-le vers l’intérieur : quelle est la valeur que je me donne ? Comment je m’aime ? Est-ce-que je m’autorise à écouter mes envies, mes besoins, à me faire plaisir ? Est-ce-que je me donne le meilleur ? est-ce-que mes actions correspondent à mes valeurs ? Au sens que je donne à ma vie ? A mes talents ? est-ce-que je me sens à ma place ? Quels risques je suis prêt à prendre pour aller vers ma chance ?

 

Plus vous nourrissez cette estime, plus vous êtes présent à vous et plus vous façonnez votre diamant intérieur et votre regard change !

 

« Soyez simplement qui vous êtes et ne vous souciez pas du monde »

-Osho-

 

La présence à soi, c’est un engagement envers soi, une hygiène de vie qui demande de la patience et de la bienveillance. Si vous apprenez à pénétrer dans votre espace intérieur, vous accéderez à votre âme, elle deviendra votre guidance, et vous saurez ce qui est juste pour vous. Vous saurez alors vous positionner dans votre vie sans que cela ne ternisse votre diamant intérieur !

 

 Sophie Marot – Accompagnement dans la traversée de votre changement –

Pour en savoir plus: cliquez ici !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Blog

Autres Articles

Cet accouchement que j'idéalisais tant !

December 13, 2017

1/10
Please reload

Archive
Please reload

Follow Me
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Pinterest Icon
  • Grey Instagram Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now